Au départ, un constat : la femme est très accompagnée pendant sa grossesse et à partir du moment où elle accouche, elle peut se retrouver livrée à elle-même, malgré la présence d’un co-parent soutenant.

Dans la société actuelle, les familles sont plutôt éclatées géographiquement, ce qui induit que les nouvelles mamans peuvent manquer de la présence d’une mère, sœur, amie ou autre figure féminine pour « transmettre », accompagner  ce « passage » ou « valider » la mère dans son nouveau rôle, alors qu’auparavant ce soutien était spontané (existait ?). Un proverbe africain dit que « pour qu’un enfant grandisse, il faut tout un village » Les nouvelles mamans peuvent vite se retrouver isolées, sans pouvoir demander de l’aide à leur entourage.

Et pourtant, qu’elle serait bienvenue ! Après l’accouchement, que de chamboulements (physiques, physiologiques, rythme de vie, sommeil, couple, famille) ! Là où la société renvoie l’image d’Epinal qu’une fois l’accouchement passé, tout va de soi, la réalité n’est pas si simple ! La mère se retrouve avec son corps, vide, un chamboulement hormonal impactant, un bébé aux besoins multiples à découvrir. Ce corps qui s’est adapté pendant 9 mois à tous points de vue vivre une nouvelle période de changement…. tout en continuant à s’adapter aux besoins du bébé en cas d’allaitement par exemple. La mère, pendant cette période sensible, l’est tout autant. Quant au père, il a maintenant à prendre sa place, à créer du lien avec son enfant et son rôle soutenant est tout aussi déterminant dans cette période.
En faisant quelques recherches sur comment accompagner les besoins de la mère dans cette période particulière, nous avons découvert le concept des relevailles, adapté spécifiquement à l’après naissance. Dans de nombreuses cultures traditionnelles (en Asie, en Afrique, en Amérique Latine), les femmes sont soutenues par d’autres femmes de leur famille ou de leur entourage. De la logistique de la maison à la gestion de la fratrie, sans oublier des soins plus spécifiques de la maman (massage, alimentation), elles offrent une présence formidable à la nouvelle mère qui peut se concentrer sur sa récupération et la découverte de son bébé. Pendant 40 jours suivant la naissance, les mamans et leurs bébés restent à la maison. Pourquoi 40 jours (soit 6 semaines environ) ? C’est le temps nécessaire à la mise en place de l’allaitement !

Accoucher et après ?
Afin de cibler les besoins des nouveaux parents et de mieux comprendre leurs ressentis, les éventuelles difficultés rencontrées, nous les avons interrogés à travers un questionnaire mis en ligne.

Fortes de ces prises en conscience et de ces découvertes, nous avons souhaité faire ce site web pour soutenir les futurs et jeunes parents dans cette période importante qu’est le post-partum,  et leur donner des pistes intéressantes pour la préparer et la traverser au mieux.